À propos…

Mona-Lena, je vis entre ici et là-bas. Ce blog est un prétexte pour écrire sur ce qui me meut, ce qui m'inspire, ce que je perçois du monde en utilisant comme support le corps et le textile. Favorable à une mode instinctive et intuitive, je ne suis pas à l'aise avec les tendances et je ne sais absolument pas les « décrypter » ou les prédire. J'évolue également dans un milieu professionnel très éloigné de tout cet esthétisme puisque je suis éducatrice spécialisée dans la protection de l'enfance (titulaire du DEES). Je suis aussi une maman féministe et plutôt universaliste.

M’écrire
Contact

Naturica-tastrophe

16 Mar Naturica-tastrophe

Il y’a quelque temps, j’avais posté cette photo sur ma page instagram, vous promettant un petit post une fois le masque essayé, jusqu’au bout. Vous n’allez pas être déçus.

Je me suis totalement laissée bercer, dans un moment de faiblesse, par les promesses de la vendeuse du magasin. Je n’ai pas lu moi-même la composition. Fatale erreur. Je lui demande un produit très naturel, un masque, qui peut réparer mes cheveux abîmés et leur redonner un peu de boost. Elle me parle de Naturica. Je tique un peu sur le prix mais bon, allons-y!

Le produit sent bon, il est cremeux, la quantité est là. C’est un masque quoi. Un masque qui se vante d’être sans paraben mais qui oublie bien de préciser qu’en revanche il est bourré de silicone. Un masque qui a rendu mes cheveux extrêmements secs, éléctriques, emmêlés et abîmés en cheveux affreusement gras et raplapla. Une catastrophe. J’ai essayé à sec masque posé pendant une heure. Une autre fois, à sec masque posé pendant 4 heures. Une fois j’ai essayé sur cheveux mouillés et lavés au préalable, en laissant le masque poser pendant 2 heures, puis j’ai tenté comme on fait toutes: 10 minutes sur cheveux mouillés après le shamp’ dans la douche. Rien n’y faisait. Même en rinçant, rinçant, rinçant, mes cheveux semblaient sales, collés aux racines et terriblement plats. Pour être honnête, ils vont mieux et ont retrouvé de leur volume et de leur légèreté depuis que j’ai arrêté (il y’a deux semaines).

Cela faisait déjà quelques mois que je ne touchais plus aux masques sous cette forme-là et bien c’est reparti! Pour moi, les masques réparateurs resteront ceux aux huiles d’avocat, de coco et de ricin. Point!

Du coup, pour vraiment prendre soin de mes cheveux abîmés, en plus des masques réguliers que je fais déjà depuis deux ans, j’ai commencé par le début: un peigne en bois aux dents larges. Voilà. Et Naturica, très peu pour moi, mes cheveux ne veulent pas absorber toutes ces cochonneries, c’est eux qui me l’ont dit.

Photographie de Une: Bleulibellule

Musique

Tags:
1Comment
  • Catherine
    Posté à 15:42h, 21 mars Répondre

    Comme quoi, il y a de bien belles choses (ou pas) qui se cachent derrière des noms très “naturels”…

Laisser un commentaire