À propos…

Mona-Lena, je vis entre ici et là-bas. Ce blog est un prétexte pour écrire sur ce qui me meut, ce qui m'inspire, ce que je perçois du monde en utilisant comme support le corps et le textile. Favorable à une mode instinctive et intuitive, je ne suis pas à l'aise avec les tendances et je ne sais absolument pas les « décrypter » ou les prédire. J'évolue également dans un milieu professionnel très éloigné de tout cet esthétisme puisque je suis éducatrice spécialisée dans la protection de l'enfance (titulaire du DEES). Je suis aussi une maman féministe et plutôt universaliste.

M’écrire
Contact

” Les soleils couchants Revêtent les champs, Les canaux, la ville entière, D’hyacinthe et d’or ; Le monde s’endort Dans une chaude lumière.” L’invitation au voyage, Charles Baudelaire

20 Avr ” Les soleils couchants Revêtent les champs, Les canaux, la ville entière, D’hyacinthe et d’or ; Le monde s’endort Dans une chaude lumière.” L’invitation au voyage, Charles Baudelaire

Il y’a quelques temps déjà, je vous exprimais mon désir d’aller vers moins de déchets, davantage d’écologie et plus de naturel. J’avais envie de faire ça, soit par moi-même soit en favorisant l’économie locale. J’ai d’abord acheté des sacs de pesée en coton bio pour les céréales en vrac, les fruits et les légumes, je me suis munie de disques démaquillants réutilisables en coton bio aussi, dont je suis très satisfaites d’ailleurs! C’est dans la salle de bain que je continue mon processus de zéro déchets en faisant l’acquisition d’un déodorant solide, d’un shampoing solide, de cures-oreilles et d’un dentifrice solide. Je teste donc en premier lieu des produits déjà faits avant de me lancer dans leur confection personnelle.

J’ai choisi pour cela, après de très longues investigations, la savonnerie So Champs. J’ai visité et lu beaucoup de sites mais je voulais de la qualité conjuguée à de la quantité et un moindre prix, sans fioritures ni blablas. Voilà pourquoi, entre autre chose je n’ai pas choisi Lamazuna pour cette première expérience. J’aime bien les packaging jolis et mignons mais j’aime encore plus la simplicité que propose So Champs.

J’ai laissé passer quelques temps pour tester les produits avant de donner mon avis sur leur fonctionnalité ou leurs effets. Dans l’ensemble je suis très satisfaite de mes achats.

Le déodorant solide va durer, je pense, très longtemps. Il faut simplement l’appliquer sur les aisselles humides (on peut mouiller le produit si on veut), ça dépose en effet une fine pellicule de produit qui sent super bon. Il est efficace mais pas sur le long terme, c’est à dire que huit heures après, si tu tapes un jogging tu sentiras quand même un peu l’acide sous les bras. Pour ma part j’adore son parfum et je trouve sa prise en main aisée. Seul bémol à ce produit, sur les côtés il s’effrite très légèrement si on le prend en ne faisant pas attention ou qu’on le repose violemment. Ce produit n’est pas 100% végétalien car il contient de la cire d’abeille.

Le shampoing solide à la mangue et à l’orange était mon tout premier shampoing solide. J’étais très perplexe et en fait, ça mousse beaucoup et ça lave parfaitement mes cheveux, ils ressortent doux et aérés de mes shampoings, ce qui était impossible ces derniers temps. Je n’ai aucune idée du temps que dure un shampoing solide de ce poids-là, trop habituée aux shampoings liquides d’un litre qui me font entre neuf mois et un an. Je trouve sa prise en main très agréable et j’ai rapidement trouvé le bon geste pour qu’il lave correctement mes cheveux. Je ne l’applique que sur mes racines et je ne masse qu’à cet endroit, je rpéserve ainsi mes pointes autant que possible. L’odeur, encore une fois, est très agréable.  Là encore, on retrouve de la cire d’abaille dans la composition du shampoing.

Le dentifrice solide, je le trouve top! Il est très pratique dans sa petite boîte en métal. Il suffit d’humidifier légèrement la brosse à dents et de la frotter sur le dentifrice pour que cela mousse un peu. Une fois que l’on se brosse les dents c’est très liquide puis ça ne mousse plus du tout, mais pour les hébitué/es des produits sans sulfate, pour les shampoings par exemple, vous retrouverez vite le confort habituel. Mon fils aussi n’a pas semblé perturbé par la transition dentifrice pour enfants de grande surface à celui-ci. Le goût est relativement neutre, je ne saurais pas forcément le décrire mais je ne le trouve en tout cas pas désagréable. Là aussi, je pense que c’est un produit qui va durer longtemps. Quant à savoir s’il fait correctement son travail, depuis que j’ai lu cet article je suis un peu moins maniaque à ce sujet. Pour le moment, toutes nos dents tiennent bien, si un jour elles sont toutes pourries, je réviserai alors peut-être mon propos.

Le cure-oreilles en métal. Très très étrange sensation que de fourrer dans son oreille un objet en métal, très fin. Au début, j’ai eu du mal, j’avais peut de me blesser et complètement assistée par les coton-tiges je ne savais pas jusqu’où je devais aller pour nettoyer. Après mes premières utilisations je vérifiais avec un coton-tiges derrière et je retrouvais un peu de matière dessus donc je ne savais pas très bien m’en servir. À présent c’est beaucoup mieux, je pense que ce cure-oreilles fait parfaitement le travail. Je vais attendre un peu et en commander un en matière natuelle (bambou sans doute) pour mon BabyBoy.

Globalement, vous l’avez compris je suis vraiment satisfaite de cette nouvelle expérience et de cette avancée vers le zéro déchet. D’autant que les emballages étaient vraiment minimes, le déo et le shampoing étaient emballés dans une petite feuille de papier qui m’a semblé être du kraft sulfurisé (mais je ne suis pas sûre du tout!), le dentifrice est dans sa boîte et les cure-oreilles dans un petit sachet en tissus, idéal pour le voyage. Enfi,, j’ai été tout particulièrement heureuse de faire ma commande auprès d’une entreprise française, participant à ma manière à l’économie locale. So Champs est normande, c’est Florence Breteche qui, travaillant seule, fait tout elle-même.

Je pense me tourner vers elle à nouveau, de temps à temps car j’aime changer, en ce qui concerne les savons surgras une fois que j’aurais fini mes gels douches.

Photographie de Une: Mon petit pack à moi. Il existe aussi des petits packs que vous pouvez offrir à ceux qui voudraient se lancer dans le mouvement 0 déchet.

Musique

3 Comments
  • breteche
    Posté à 10:43h, 20 avril Répondre

    Merci pour ce bel article!

  • Poppy
    Posté à 11:26h, 21 avril Répondre

    Pour avoir pu tester ceux de Lush, les shampoings solide ça dure quasiment aussi longtemps ue ceux en bouteille si tu gères bien l’utilisation !

    • Instable Mona-Lena
      Instable Mona-Lena
      Posté à 11:35h, 21 avril Répondre

      Je ne fais jamais plus de deux shampoings par semaine, donc je pense que ce shampoing solide peut me durer environ 9 mois.

Laisser un commentaire