Les saisons ont le droit à leur majuscule.

L’Automne est arrivé hier, vers 16h. Je grelottais à l’aube, et transpirais alors que le soleil se couchait. Les parcs vont se parer de la merveilleuse palette des tons dorés, rouille, des nuances de metal usé. Petit à petit, nous allons nous couvrir davantage, et arborer de superbes nez rouges. J’aime l’Automne et sa majuscule en A que je mets alors qu’il n’en faut pas. J’aime cette Terre qui se prépare, lentement, le temps d’une saison, à hiberner. Mais voilà, moi à l’Automne je suis déjà trop pressée que l’Hiver arrive, alors déjà, je me pare de mes couleurs hivernales, surtout du noir et puis du bordeaux, du bleu et plus tard du vert. L’Automne est une énorme citrouille, un potiron, un potimarron, des couleurs simples et chaudes qui invitent au rassemblement, autour d’une table en bois. L’Automne est une promenade en forêt, où on emplit nos poumons de l’air encore sec qui va laisser sa place à l’humide désagrégation des végétaux.

Lorsque j’étais petite, mon papa et ma maman m’emmenait en forêt pour que j’y ramasse des pierres, de la mousse sauvage, des petits morceaux d’écorce ou encore des poignées de sable et des pommes de pins. Au retour à la maison, je faisais des petits bocaux de ces assortiments de nature, pour garder auprès de moi, conservés dans le verre, l’Automne éphémère qui va fuir, puis revenir.

image

image

image

image

image

image

image

image

Chemise Kiloshop – Jupe H&M – Collants Gipsy – Chaussures Kickers – Pochette vintage – bague libellule Lotta Djossou

Photographie de Une: Details

Musique