Kennel & Schmenger

La dernière paire de chaussures de l’année, celle que je check dans mon dressing planner de 2016, mais que je check aussi dans celui de 2017, pour limiter les frais.

Je les ai reluquées tout l’été, tirant sur la manche de My Lord lorsque nous passions devant Aqua Aura (sorte de Outre Mesure en plus petit pour les angevines et les nantaises). “Regarde comme elles sont parfaites! Couleur, talon, cambrure”. Ouais bof, lui n’est pas convaincu et il se fiche des chaussures. Il trouve le prix exorbitant, indécent. 269€ c’est vrai que c’est une grosse somme pour une paire de pompes. Surtout quand on en a vingt-six autres à la maison. Et seulement deux pieds.

Bon je bave, je bave et relaye l’idée aux oubliettes, dans le tiroir interdit des trucs que je veux mais que je n’aurai pas. Entre une virée en moto avec Tasha Williams et une conversation avec Stephen King.

Sauf qu’il y’a quelques jours, Aqua Aura était en liquidation totale avant travaux, et que j’ai franchi la porte de la boutique en voulant juste jeter un coup d’oeil, ne pensant même plus à la paire de bottines. Un regard circulaire sur l’étagère de la pointure 36 me suffit à me dire que rien ne me plaît et que…AHHHH!! Elles sont là. Dernière pointure, dernière paire. Soldées. Je me souviens que My Lord a dit “aller, on s’est serré la ceinture pendant des mois, c’est le mois de tous les excès Décembre”. Tant qu’on ne commence pas Janvier dans le rouge.

La suite est simple, je les essaye-je-paie-j’embarque.

image

image

image

image

image

Pull Kiloshop – Jean’s Minimum et chaussures Kennel & Schmenger

Photographie de Une: défilé in da room

Musique

Tagged with: