À propos…

Mona-Lena, je vis entre ici et là-bas. Ce blog est un prétexte pour écrire sur ce qui me meut, ce qui m'inspire, ce que je perçois du monde en utilisant comme support le corps et le textile. Favorable à une mode instinctive et intuitive, je ne suis pas à l'aise avec les tendances et je ne sais absolument pas les « décrypter » ou les prédire. J'évolue également dans un milieu professionnel très éloigné de tout cet esthétisme puisque je suis éducatrice spécialisée dans la protection de l'enfance (titulaire du DEES). Je suis aussi une maman féministe et plutôt universaliste.

M’écrire
Contact

Je suis un arbre [métaphores végétales inside]

06 Sep Je suis un arbre [métaphores végétales inside]

J’aime le vert. Mais pas n’importe quel vert. Le vert sapin, à la limite du bleu canard.

Globalement j’aime les fringues qui me font penser aux couleurs de la nature. Ce qui est relativement stupide puisque toutes les couleurs sont dans la nature. Toutes les nuances, tous les tons et toutes les teintes existent, d’une manière ou d’une autre. C’est une affaire de lumière j’imagine. Aussi citadine qu’elle puisse être, cette tenue me donne le sentiment d’être près de la nature. En fait, je ressemble à s’y méprendre à un arbre. Un arbre petit. Au tronc trapu. Avec du rouge à lèvres.

C’est un peu fouillis, je vous l’accorde, j’ai envie de vous parler de plein de choses différentes sans savoir par où commencer ni à quoi donner de l’importance. J’ai envie de vous parler du fait que je ne trouve pas de cours de danse classique adulte à Flers, du fait que depuis que j’ai été bannie de FB (“gnagnagna les pseudos gnagnagna confirmez votre identité”) je suis sur Twitter et je suis atterrée par la bêtise crasse qui règne en maîtresse là-bas. J’ai envie de vous parler de mes études de psycho, fortement compromises par le fait que je suis 1560ème sur la liste d’attente des inscriptions. J’ai envie de vous parler de ce contrat à l’Éducation Nationale que je ne peux toujours pas signer parce que leur logiciel ne me retrouve pas connard-de-nom-de-Dieu-de-merde-à-chiottes. J’ai envie de vous parler de tout ce que je veux pour notre nouvel appartement. Bref.

Non pas bref tiens! Là, tout de suite, dans ma tenue d’arbre j’attends mon enfant, en route vers Flers, en voiture avec son Papa. Il va découvrir notre nouveau cocon. J’ai terriblement peur qu’il ait du mal à s’adapter à nouveau, une nouvelle chambre. La troisième en 4 mois. J’ai peur que son sommeil soit troublé. J’ai peur qu’il n’aime pas comment est disposé l’appartement. Je me demande comment cela va être de devoir faire attention à ne pas faire de bruit le soir, parce qu’il dort. Avant il y avait toujours un étage entre nous et lui lorsqu’il dormait. Je sais que nous allons devoir être très vigilants à ce qu’il va montrer ou exprimer sur les prochaines semaines, nous lui en demandons beaucoup, tout ces changements. La crèche aussi. Fini l’assistante maternelle, il va en crèche. Tout me fait peur, j’angoisse trop et pour rien. Je veux que tout cela lui soit le plus doux et apaisant possible, et pour ça, je dois commencer par m’apaiser moi-même. Mais comment faire quand tout est si incertain? Quand on embarque toute sa famille dans une ville inconnue pour un travail pour lequel on n’a même pas encore signé? Ma mère dit que notre enfant ira très bien pourvu que l’on soit très attentif, à son écoute et que ses deux parents restent mobilisés autour de lui. Nous sommes ses repères, il est le centre de mon univers.

Tout va bien se passer, je dois être patiente.

Tout va bien se passer. Je dois être solide comme un chêne, souple tel un roseau. Pour eux deux.

Pull chiné en friperie – Pantalon Zara d’occasion – Sac vintage et chaussures Kennel und Schmenger

Photographie de Une: Cachée.

Musique

2 Comments
  • Sarah M
    Posté à 18:26h, 06 septembre Répondre

    Coucou,

    Jolie look, tu es magnifique !

    Sarah, http://www.sarahmodeee.fr/

  • Poppy
    Posté à 21:08h, 06 septembre Répondre

    On dirait que tu as shooté avec un argentique, j’adore.
    Pour les cours de danse classique adulte, même combat partout… J’ai voulu commencer cette année pour réaliser un vieux rêve à la con de petite fille, sauf qu’il n’t a qu’un seul cours pour débutant dans le Nord, heureusement sur Lille, mais complètement incompatible avec mes horaires de commerçantes (puis même si c’était compatible, les coûts d’inscription m’ont fait pleurer du sang…)
    Je suis sûre que le loupiot ira bien, il à l’air d’être déjà bien brave pour son âge et tu sauras l’aider à replanter ses racines 😉

    A bientôt <3

Laisser un commentaire