À propos…

Mona-Lena, je vis entre ici et là-bas. Ce blog est un prétexte pour écrire sur ce qui me meut, ce qui m'inspire, ce que je perçois du monde en utilisant comme support le corps et le textile. Favorable à une mode instinctive et intuitive, je ne suis pas à l'aise avec les tendances et je ne sais absolument pas les « décrypter » ou les prédire. J'évolue également dans un milieu professionnel très éloigné de tout cet esthétisme puisque je suis éducatrice spécialisée dans la protection de l'enfance (titulaire du DEES). Je suis aussi une maman féministe et plutôt universaliste.

M’écrire
Contact

Il faut que tu respires.

13 Déc Il faut que tu respires.

Je suis en vacances! J’ai envie de crier ma joie et mon soulagement même si concrètement je vais me lever encore plus tôt que lorsque je travaille puisque Baby Boy (ici présent) est plutôt matinal et que je le garde durant toutes mes vacances.

J’ai prévu de passer une journée à Paris avec My Lord, pour décompresser un peu (oui ça peut paraître un peu antithétique), de visiter le musée de l’agriculture du coin, de faire le tour de la famille (puis des amis à la toute fin de l’année), de trouver des loupiottes à mettre dans ma jarre en verre et de retaper la commode de BabyBoy. Rendre cet appartement plus joli, plus confortable est un véritable défi car ses murs ruissellent (sans le moindre jeu de mots) et la moisissure gagne toujours plus de terrain devant les coups d’éponges et les absorbeurs d’humidité. Nous essayons de préserver BabyBoy autant que possible en nous accrochant à l’idée qu’en Juin, nous serons partis (et que dans sa chambre, au moins, l’air et les murs sont secs).

J’essaie de respirer, de souffler, de me décharger de la pression du travail et de mon intégrale insatisfaction professionnelle. Être plus zen pour apporter plus de détente aussi à mon fils, et que nos rapports soient moins conflictuels. Mon fils, dont les facéties, l’air malin et le sourire me charment complètement. Il s’est d’ailleurs complètement invité sur cette séance photo que j’ai expédiée en deux temps trois mouvements!

En attendant, c’est toujours de l’occasion donc, dans ce vieux pull de ma mère et mes toutes nouvelles Superga achetées à une vendeuse sur Vinted. Ainsi vêtue, je suis parée pour mes vacances 100% Maman. De la simplicité et des matières douces, autant que faire ce peut. Et du confort, surtout.

C’est la première fois que j’achète des chaussures plates à plateformes. Elles me donnent, je trouve une silhouette un peu tassée et une démarche sans doute pataude car la semelle, très rigide ne permet pas une flexion du pied aisée. C’est d’ailleurs, je pense une excellente raison pour vouloir les revendre. Mais en ce qui me concerne, j’ai maté d’autres chaussures rigides et celles-ci ne me gênent pas plus que ça.

Sinon, j’ai testé des produits capillaires à faire soi-même sur Aroma-zone, je vous en parlerai plus en détail après une cure un peu plus poussée, il est difficile de se faire un avis sur trois ou quatre utilisations seulement, mais il faut savoir que j’enbaume l’abricot (le fruit hein)!

image

image

image

image

image

image

 Pull Soft Grey – Jean’s Minimum et Superga Cotropew

Photographie de Une: L’Enfant qui passe en coup de vent. Et qui grandit tout pareil.

Musique

1Comment
  • Poppy
    Posté à 12:05h, 07 janvier Répondre

    La photo de couv est vraiment belle !

Laisser un commentaire