“I wondered if my smile was as big as hers. Maybe as big. But not as beautiful.” Benjamin Alire Sáenz

Hello!

Comment se déroule votre été? Travail? Plage? Job de survie ou voyage imprévu? J’espère au moins qu’il vous apporte du plaisir autant que de la découverte.

Vous avez peut-être lu que j’ai déménagé avec My Lord et BabyBoy, que je ne travaille plus et que j’attends Septembre où, normalement, un contrat va être signé. En attendant je suis complètement en vacances et je vis sur mon solde de tout compte, occupant mes journées à profiter à fond de mon fils. Traduction: mon style est au point mort, si toutefois il a existé un jour. Je m’habille confort, je ne sors pas, je dois être au taquet pour courir après mon petit, m’asseoir par terre pour le motiver sur le pot, etc, etc…

Pourtant, nous sommes allés quatre jours en Vendée, chez ma grand-mère, nous gorger d’un bon soleil et nous épuiser à l’air marin. Quatre jours, quatre générations sous le même toit: folklorique! C’est le moment que j’ai choisi pour péter mon régime végétarien et manger du harengs saure et des moules/huîtres. J’ai complètement culpabilisé en préparant la queue de lotte de mon fils, en la dépeçant littéralement que je pense ne plus m’occuper de ces choses-là. Et ne plus jamais m’autoriser de cheat meal. Enfin, shame meal plutôt. Car c’est bien la honte qui m’a saisie après coup.

J’ai fait quelques achats sur les dernières semaines que je prendrais le temps de vous présenter, ou pas, si j’ai une bonne histoire à raconter avec. J’ai aussi eu la chance de recevoir en don un sacré lot de vêtements de la part de ma tante. Je porte ici un des vêtements offert, que je trouve incroyablement confortable, une fois l’épingle à nourrice mise en place dans le décolleté. Je voulais porter cette blouse avec un pantalon blanc patte d’éléphant et taille haute type MIH, mais c’est le Volcom noir de My Lord que je porte ici.

Donc la voilà, la tenue confort-bronzée-cheveux-abîmés. Dans ma cuisine pour l’été, de notre maison pour l’été, avec à (ma) droite le frigo, le micro-onde (dont on ne se sert jamais), l’endroit où on range tous les assaisonnements. Derrière mois le radiateur, dont on ne se servira pas et au sol de la tomette comme j’en rêvais. En bonus, une photo type “je cache mon tuss discretos” totalement foirée.

Top Onfire – Jean’s Volcom – Sandales ASOS et vernis Essie

Photographie de Une: LA pose.

Musique