À propos…

Mona-Lena, je vis entre ici et là-bas. Ce blog est un prétexte pour écrire sur ce qui me meut, ce qui m'inspire, ce que je perçois du monde en utilisant comme support le corps et le textile. Favorable à une mode instinctive et intuitive, je ne suis pas à l'aise avec les tendances et je ne sais absolument pas les « décrypter » ou les prédire. J'évolue également dans un milieu professionnel très éloigné de tout cet esthétisme puisque je suis éducatrice spécialisée dans la protection de l'enfance (titulaire du DEES). Je suis aussi une maman féministe et plutôt universaliste.

M’écrire
Contact

Filled with stones

06 Jan Filled with stones

Hello ici, comme je procrastine à écrire mes critiques de Black Mirror, Rick & Morty, Blade Runner 2049, Patti Cakes etc… je vais parler de bijoux, un petit peu.

La plupart des gens portent des bijoux dans la vie intime. De la simple alliance, au bracelet de cuir, de la pierre à l’oreille ou aux piercings intimes, en passant par les colliers et les multiples bagues. C’est assez rigolo que les deux seules personnes que je connaisse qui sont réfractaires aux bijoux soient les deux histoires d’amour que j’ai pu vivre. Deux anti-bijoux, deux scorpions. Bref. Moi j’aime beaucoup les bijoux et je n’en porte plus du tout depuis que mon fils est né. Plus du tout? Si. J’ai bien ma quincaillerie comme j’aime l’appeler, tous ces trous en moi que j’ai crée et que je comble avec de l’argent ici, de l’acier chir ou de la pierre. J’aime mes trous et mes piercings même si je m’en suis débarassée de deux sur les dernières années, trop gênée.

Là où nous avons tous nos rituels en matière de bijoux (tiens, voilà une moi plus jeune et plus ritualisée encore), j’ai les miens: l’indéfectible routine. Je porte toujours la même chose, à quelques variations près du côté de la narine gauche où il m’arrive de porter un anneau plutôt qu’un clou. Je porte toujours la même chose car j’aime la sobriété de mon nez et que je veux pouvoir continuer de rentrer mon septum dans mon nez lorsque je travaille. Pourtant, j’aimerais avoir un petit anneau, complet, très près de ma cloison nasale, qui ne pende mais souligne simplement le bas de mon nez. J’aimerais aussi me faire piercer au tragus de l’autre côte, je me souviens d’intenses sensations de plaisir qui se diffusait dans toute mon oreille lorsque je caressais la boule-fermoir après avoir été piercée la première fois. De véritables ondes qui irradiaient dans mon cartilage.

Depuis presque cinq ans je porte continuellement la même couleur, un quartz rose très pale aux lobes, que j’ai alterné à une époque avec un fluorite dont j’étais fan. La vérité étant que plus on monte en diamètre (gauge) plus les bijoux sont chers. Plus on a un diamètre important, plus on veut porter de très très beaux bijoux aux matières nobles, et chères. J’aimerais reporter de beaux plugs teardrop en fluorite lorsque j’en ai envie et de superbes poids, bien lourds, pesants, selon mon humeur. Je ne suis pas sotte, mon travail ne me le permet pas. On ne m’a jusqu’alors jamais fait la moindre réflexion sur mes plugs, étonnament, ils sont même parfois passés inaperçus, car ils sont plein, ce ne sont pas des tunnels. À un moment j’ai cru qu’ils allaient être un frein dans mes recherches professionnelles. La chance étant que lorsque l’on me laisse m’exprimer je suis parfaitement capable de mettre en avant mes compétences professionnelles et intellectuelles, qui ne sont pas vraiment impactée par des choix ornementaux encore marginaux pour certains, très largement acceptés pour d’autres.

Quant à avoir des bijoux, pesants et clinquants qui pendent de lobes creux et distendus, je pense que ça ne passerait pas ainsi. Mylord a toujours d’ailleurs la gentillesse de me rappeler que mes lobes, sans bijoux ressemblent à des prépuces (yum-yum).

J’aimerais bien porter tout près de mon cou, retenu par la chair de mes oreilles, des poids de pierre, d’immensité, des cailloux qui capturent la lumière pour l’envoyer colorer et briller partout autour. Pour les jours où le regard est éteint, il y’aura un peu de lumineux, au moins.

Ces bijoux sont des Diablo Organics et peuvent être achetés sur Body Art Forms

Photographie de Une: “fantôme d’oreilles” c’est si joli! Sur Etsy.

Musique

Tags:
,
Commentaires fermés.

Laisser un commentaire