À propos…

Mona-Lena, je vis entre ici et là-bas. Ce blog est un prétexte pour écrire sur ce qui me meut, ce qui m'inspire, ce que je perçois du monde en utilisant comme support le corps et le textile. Favorable à une mode instinctive et intuitive, je ne suis pas à l'aise avec les tendances et je ne sais absolument pas les « décrypter » ou les prédire. J'évolue également dans un milieu professionnel très éloigné de tout cet esthétisme puisque je suis éducatrice spécialisée dans la protection de l'enfance (titulaire du DEES). Je suis aussi une maman féministe et plutôt universaliste.

M’écrire
Contact

Dressing-planner 2017 – review #7

06 Déc Dressing-planner 2017 – review #7

Mon dressing-planner a-t-il été utile cette année? Non.

Il ne m’a pas empêchée d’acheter des choses qui n’étaient pas sur ma liste, voire de modifier honteusement celle-ci, il ne m’a pas aidée à contrôler mes envies et à rationaliser mes achats. C’est davantage un échec que l’an passé je trouve. Les prises et pertes de poids me gênent énormément dans mes achats, et au lieu d’avoir, comme prévu, des vêtements en 34 et en 36 pour m’aller quoiqu’il arrive je me retrouve à systématiquement vouloir revendre ce qui ne me va plus à un temps T.

Cette année j’ai eu de vrais soucis de pantalons qui se déchirent, j’ai donc abdiqué face à la marque Minimum qui ne tient décidément pas la route. J’ai l’intention de me tourner maintenant principalement vers MIH ou LEVIS, d’occasion toujours.

Je n’ai pas su investir dans des bijoux qui me plaisaient, car cela revenait à oublier le critère essentiel de l’occasion. Les bijoux qui me font envie ne se trouvent pas en seconde main, ou rarement vintage.

En revanche, là où j’ai été très bonne, si je puis me permettre, c’est dans le caractère occasion du projet. J’ai très très peu acheté neuf (culottes, soutif, collants et chaussettes), en cela je suis satisfaite.

Là où je le suis moins c’est sur mes récents achats de cosmétiques. Je n’ai pas été assez regardante sur les conditions de fabrication et l’éthique des marques, ce qui fait que j’ai découvert après coup que Nyx Cosmetics appartenait à L’Oréal.

Je vais m’aider du livre “s’habiller éthique” dans ma considération d’achats. L’idée reste la même je paie d’occasion les marques qui ne valent pas la peine qu’on y mettent le prix fort, j’achète neuf ce qui vient de petits créateurs investis et éthique.

Je vais maintenant m’ateler à faire l’inventaire de ma garde-robe et à estimer ce dont j’ai besoin/envie décemment.

Photographie de Une: Ma chemise préférée trop top top.

Musique

Commentaires fermés.

Laisser un commentaire