À propos…

Mona-Lena, je vis entre ici et là-bas. Ce blog est un prétexte pour écrire sur ce qui me meut, ce qui m'inspire, ce que je perçois du monde en utilisant comme support le corps et le textile. Favorable à une mode instinctive et intuitive, je ne suis pas à l'aise avec les tendances et je ne sais absolument pas les « décrypter » ou les prédire. J'évolue également dans un milieu professionnel très éloigné de tout cet esthétisme puisque je suis éducatrice spécialisée dans la protection de l'enfance (titulaire du DEES). Je suis aussi une maman féministe et plutôt universaliste.

M’écrire
Contact

Cocktail Scandinave – J’ai testé et dé-testé.

16 Oct Cocktail Scandinave – J’ai testé et dé-testé.

Je lis souvent les avis sur internet, surtout ceux de personnes tenant des blogs car ça me permet, avec plusieurs articles sur la même chose de me faire un avis et d’acheter ou d’éviter telle ou telle chose.

Tout a commencé avec cette image. Je savais que je voulais une telle étagère («un plateau de boulanger» dit ma mère) dans ma cuisine. Après, cela allait dépendre de la cuisine que j’allais avoir, mais l’appartement dans lequel nous venons d’aménager nous le permettait. La cuisine est certes petite mais aménagée intelligemment ça pouvait le faire. Un jour d’une promenade dans la zone commerciale de La Torche à Barjouville, nous sommes tombés sur un magasin que je ne connaissais que de nom mais dans lequel je n’avais jamais mis les pieds : Cocktail Scandinave. En vitrine : l’étagère de-ouf-de-ma-vie-de-mes-rêves. Je rentre, la détaille, la désire. Seul son prix me rebute un peu : 399€ en promotion. Pas pour ce mois, peut-être le mois prochain. Et en effet, quelques semaines plus tard, excédés de ranger notre vaisselle dans une commode à fringues encombrante et franchement vilaine, en plus de ne pas être pratique, nous avons décidé de nous lancer et d’acheter l’étagère en question. Notre passion enflammée s’est vite éteinte sous les vents glacés de l’incompétence à laquelle nous avons été confrontés.

On se pointe comme des fleurs un vendredi « bonjour, on voudrait acheter cette étagère, là, en vitrine ». On nous répond que d’accord, mais qu’ils n’ont aucun stock et qu’ils doivent commander. Elle sera livrée au magasin le mardi suivant. Bon okay, on veut aussi cette chaise (appelée la « chaise Harris », mais elle est plus solide que du pain de mie quand même). Elle aussi ils ne l’ont pas en stock et doivent la commander, elle arrivera mardi. On nous enverra un sms pour nous prévenir de l’arrivée de notre commande le mardi. Okay. Okay… Je paie un acompte de 98€ sur une commande d’un total de 458€ et repars avec mon petit bon de commande toute heureuse. Plus tard, j’ai lu qu’ils n’ont jamais rien sur place et que tout doit tout le temps être commandé.

Le mardi en question arrive, et impatients comme nous sommes (ah…la jeunesse!) nous appelons le magasin pour savoir si la commande est arrivée. Non ? Ah bien. Finalement, la commande en question n’arrivera que le jeudi. Pas très grave. Nous l’avons récupérée au dépôt en faisant face à une première incompréhension : est-il normal que les cartons dans lesquels sont rangés la chaise et l’étagère soient ouverts de la sorte ? C’est à dire que ma chaise était dans un carton dont les rabats étaient ben justement, seulement rabattus. Pas de scotch, que dalle. Le carton de l’étagère, pareil. Heureusement qu’elle était emballée dans un film de protection.

Bon nous nous sommes heurtés à un problème de notre fait : elle passait pas par la porte d’entrée, quel que soit l’angle, la misère totale. Découragés et résignés nous appelons le magasin pour savoir si un retour est possible, car notre étagère, on ne peut tout simplement pas la rentrer chez nous. On nous dit que non. Aucun retour ni remboursement n’est possible encore moins si on a enlevé le meuble de son carton, même s’il est encore enveloppé dans son film protecteur (et comment on vous le rend s’il y’a un gros défaut de fabrication? On regarde comment à travers le carton?). Ils me disent que c’est écrit dans les conditions générales de vente. Je les ai lues plusieurs fois intégralement et à aucun moment il n’est stipulé qu’aucun retour ou remboursement n’est envisageable. À aucun moment. Ce à quoi on m’a répondu que cela est écrit derrière le bon de commande justifiant du versement d’un acompte. Autrement dit : On t’informe qu’aucun retour n’est possible en cas de couille une fois seulement que tu as payé ton acompte, tout en sachant qu’il est écrit (ça par contre ça y est) dans les CGV que l’acompte versé ne peut pas être rendu si on annule la commande avant sa livraison. Je considère pour ma part que l’acheteur n’a pas à procéder à un interrogatoire de police pour savoir s’il ne va pas se faire niquer (oui oui, se faire NIQUER), c’est aux vendeurs d’être explicites et de signaler leur fonctionnement, surtout s’il varie de la plupart des magasins. D’ailleurs, en parlant de magasins et de retour, lorsque l’on a demandé à rapporter l’étagère et à être remboursés on nous a dit « Nous on est pas Leclerc ou Carrefour, on fait pas de retour ». Ça équivalait clairement à « Carrefour et Leclerc c’est de la merde, nous on pisse plus loin, plus haut et plus pur ». Ah ouais ? Ah ouais vraiment ?! Vous voulez qu’on parle de la qualité de vos produits pas-carrefour-pas-leclerc ? Je vous laisse apprécier la qualité du revêtement de l’étagère sous chaque planche de bois, qui se barre totalement en sucette (photos ci-dessous). Nous nous sommes aperçus de la chose lorsqu’enfin nous sommes parvenus à la faire rentrer par la fenêtre du premier étage (je vous passe l’histoire de cette folle aventure) et que nous avons entrepris de ranger nos affaires dedans. Petits conseils à Cocktail Scandinave : quand on vend de la daube, de la qualité franchement foireuse que l’on veut maquiller en produit faussement vintage-indus-top-tendance à 400€, on a au moins la décence de poser dessus un revêtement qui tienne, parce que quand ce qui camoufle ton étagère, la transformant en truc cool, se barre, tu te retrouves avec un machin que t’aurais pu faire toi-même avec du matos de chez Brico-Dépôt.

Donc entre le service, les petites surprises dans les CGV jamais écrites sur le site, l’accueil et les réflexions très limites au téléphone (propres au magasin Cocktail Scandinave de Chartres) et la tête toute déconfite que j’ai eue en voyant de la peinture écaillée tomber sur les planches en bois je peux dire une chose, une seule : je n’achèterai plus jamais chez eux. À ce niveau-là, c’est un manque criant de professionnalisme et de respect du client.

Ouais, la qualité de mes photo est comme le produit.

IMG_20151015_181925

Le pire, c’est qu’en dehors de ça, elle nous plaît et elle est super pratique. On est jute déçus de nous être fait poutrer.

Tags:
1Comment
  • Dante
    Posté à 21:33h, 04 juillet Répondre

    Bonjour
    Bien lu votre commentaire sur Cocktail Scandinave.Voir à ce sujet sur la toile tous les avis négatifs sur ce “magasin”.
    J’ai moi même eu affaire à eux, Cocktail Scandinave de Pringy (77).Personnel désagréable, pas compétents, qui semble s’en foutre de vous renseigner ou vous aider.J’ai voulu commander un lit et divers autres meubles, il y en avait pour pas loin de 2000 €.Bien sûr ils n’avaient rien en stock, il fallait commander, verser des arrhes etc.Pour un magasin qui ne veut pas vendre par internet afin d’être plus près des clients ça la fout mal.Finalement, comme les délais étaient très longs, que tel meuble ils ne l’avaient plus (alors pourquoi en exposer un ? ) et ceci et cela et devant le tel manque d’amabilité du vendeur je l’ai brusquement remercié et suis sorti du magasin en le laissant devant son ordinateur .
    Apparemment c’est pareil dans tous les Cocktails Scandinaves voir avis sur celui de Palaiseau (91).Finalement autant aller chez IKEA, c’est plus efficace, moins cher et plus rapide.

Laisser un commentaire