À propos…

Mona-Lena, je vis entre ici et là-bas. Ce blog est un prétexte pour écrire sur ce qui me meut, ce qui m'inspire, ce que je perçois du monde en utilisant comme support le corps et le textile. Favorable à une mode instinctive et intuitive, je ne suis pas à l'aise avec les tendances et je ne sais absolument pas les « décrypter » ou les prédire. J'évolue également dans un milieu professionnel très éloigné de tout cet esthétisme puisque je suis éducatrice spécialisée dans la protection de l'enfance (titulaire du DEES). Je suis aussi une maman féministe et plutôt universaliste.

M’écrire
Contact

501

16 Déc 501

Hi there! Je suis bilingue.

D’aussi loin que je me souvienne, et je pense que c’est le cas pour presque tout le monde, le Levis 501 est un peu la représentation absolue du jean’s. Il est LE jean’s. D’ailleurs, j’ai connu et eu mes deux premiers 501 grâce à ma mère qui me les avait donnés. Je les ai détruits en les transformant en shorts. Vilaine. Le 501 c’est le jean’s que ma mère portait avec ses bottes plates en cuir, c’est aussi le jean’s que portait mon père avec sa veste en cuir, très emblématique. Je n’ai jamais vu de jean’s qui leur aille mieux que celui-ci. Je suis presque prête à parier que mon père a toujours le sien. J’imagine qu’à l’époque ils ne coûtaient pas si chers neufs. Le truc c’était de le trouer aux genoux. Ma mère a tellement usé les siens qu’ils se déchiraient toujours sous les fesses. Comme tous mes jeans à moi aussi. Le 501 c’est le jean’s qui faisait des fesses divines, et qui a été dénigré début des années 2000 quand le jean’s taille basse a envahit le marché. Avec le 501, ta lingerie reste en sécurité dans ton pantalon. Ce qui est merveilleux car tout le monde se souvient du traumatisme qu’a occasionné l’avènement du string qui sort du pantalon *vomis*.

Ce 501 là, et le seul de ma garde-robe à l’heure actuelle, je l’ai acheté il y’a deux ans chez Kiloshop Saint Germain pour quelques euros à peine. Quant on voit le prix d’un Levis neuf, et quand on voit les tonnes de Levis qu’il y’a en friperie, il vaut mieux l’acheter déjà fait, tout souple, d’occasion.

Je ne rentrais plus dedans depuis environ un an, parce qu’entre la grossesse et les kilos à perdre après l’accouchement de mon BabyBoy il m’était impossible de fermer les boutons. Aujourd’hui, il ferme parfaitement (pourvu que j’ai jeûné pendant six jours) et je retrouve le plaisir que j’avais à porter une pièce si basique et incroyablement confortable.

Dans ce Levis 501, je me sens à l’épreuve de tout, de la pluie et du vent, de la fatigue.

Fotor_145026344602034

Fotor_145026347735925

Photographie de Une: Mate-ça!

Musique

PS: J’voulais faire un titre du genre “sacré popotin dans mon 501” mais comme y’a rien à dire sur mes fesses…

2 Comments
  • Instable Mona-Lena | 501 – bis
    Posté à 11:23h, 17 décembre Répondre

    […] super contente de réussir enfin, ENFIN, à caser mes cuisses, mes fesses et mon ventre dans mon 501. Petite précision, c’est un exploit car il s’agit d’une taille […]

  • Catherine
    Posté à 15:49h, 19 décembre Répondre

    Une BOMBE dans ton 501 !!

Laisser un commentaire