501 – bis

Hello,

comme j’adore raconter des histoires (récemment j’en ai lu une assez chouette concernant une fée qui s’appelle Toupie, mon BabyBoy avait l’air fasciné), je vais vous conter la suite de celle que j’ai commencé hier. Pour rappel, j’étais super contente de réussir enfin, ENFIN, à caser mes cuisses, mes fesses et mon ventre dans mon 501. Petite précision, c’est un exploit car il s’agit d’une taille 26.

La suite la voilà: Mona-Lena, toute fière qu’elle était et après s’être prise en photo-mode-retardateur comme une mongolette en soutif, décida qu’elle pousserait le vice plus loin que de simplement se plaire à l’essayer. Elle allait le porter toute la journée. Fifou va! Ni une, ni deux, elle attrapa d’une main assurée dans sa garde-robe le t-shirt marinière rouge de son bien-aimé, celui avec un gros trou, sa veste perfecto et para ses chevilles de quelques dinos. Elle compléta le tout de godillos confortables et d’un trait de rouge à lèvres. Toute à fait prête à affronter le Leader Price de Lucé (28) et à faire les courses, elle se sentait invincible ainsi vêtue.

Enfin, invincible, je sais pas. Parce que le Leader Price de Lucé à 8h30 le matin, c’est exactement le même délire que la pharmacie de garde de Gad Elmaleh. Subitement, je me sentais très…différente de la faune local, apprêtée comme je l’étais. J’ai fini la matinée en chillant sur le lit.

T-shirt Zara – Veste Mango – Jean’s Levis 501 (si avec ça t’as pas compris) – Chaussettes ASOS – Chaussures Kickers

Fotor_145026392858375

Fotor_14502645718751

 

Photographie de Une: Ruby Woo de MAC

Musique