À propos…

Mona-Lena, je vis entre ici et là-bas. Ce blog est un prétexte pour écrire sur ce qui me meut, ce qui m'inspire, ce que je perçois du monde en utilisant comme support le corps et le textile. Favorable à une mode instinctive et intuitive, je ne suis pas à l'aise avec les tendances et je ne sais absolument pas les « décrypter » ou les prédire. J'évolue également dans un milieu professionnel très éloigné de tout cet esthétisme puisque je suis éducatrice spécialisée dans la protection de l'enfance (titulaire du DEES). Je suis aussi une maman féministe et plutôt universaliste.

M’écrire
Contact

2010-2013 R.I.P ma jeunesse

07 Août 2010-2013 R.I.P ma jeunesse

L’autre jour, pour mettre des fringues en vente sur vinted et ne pas avoir à me taper certaines photos à refaire j’ai été piocher sur mon ancien blog. Ça m’a mis un coup. Quelle inventivité, tant de choses à raconter, j’ai eu le sentiment d’avoir été, à l’époque, bien plus loin des conventions (et convenances) sociales qu’aujourd’hui. Mes tenues, mes goûts étaient très aléatoires et bien plus fun. La qualité photo est carrément à vomir et le décor était aussi triste que moche. Mais je m’éclatais en fait. C’est p’tet ça l’idée? Je m’en fous, les autres blogueuses font bien comme elles veulent, pourquoi je me prends la tête pour des histoires de qualité photo? J’ai tant de choses à vous montrer…. Du coup, je n’ai pas résisté à l’envie de vous partager mes tenues favorites portées entre 2010 et 2013. J’étais très productive à l’époque et j’utilisais des filtres totalement improbables. Mais mes histoires, rétrospectivement, me semblent touchantes car je me souviens comment je me sentais, ce que je voulais donner.

Qu’est-ce qu’il s’est passé bordel? Non parce que, logiquement, les femmes sont plus “jolies” vers 25/30 ans qu’à 20 ans où elles sont pas encore bien dégrossies de l’adolescence. Enfin, en ce qui me concerne, c’est l’inverse, je suis plus à me dire “mazeeeeette t’étais pas trop mal ma fille”. Que s’est-il passé? Pourquoi mes traits si pleins et charmants d’avant ont laissé place à…ça? Des cernes, des yeux enfoncés dans leurs orbites (bon je ne voudrais pas qu’ils pendouillent hors non plus, j’suis pas idiote), des pommettes disparues, du gras, un peu partout. Merde alors! Je me sens arnaquée, auto-baisée. En tout cas j’ai pu réaliser combien de fringues j’avais pu vendre/donner/jeter sur les sept dernières années. À part quelques pièces, principalement des chaussures, tout a été bazardé.

Photographie de Une: L’histoire de cette tête dans le cul. Apparement à l’époque j’avais le temps de faire les photos le matin avant de partir en stage. HAHAHAHA!! Mais maintenant, le matin, je DORS putain. 

Musique

 

1Comment
  • Bruno
    Posté à 17:52h, 22 août Répondre

    Je me souviens d’une paire de kickers comme cadeau…

Laisser un commentaire